Blackout – Marc Elsberg

Aujourd’hui, Blackout ! Non, ce n’est pas ce qui s’est passé lors de ma dernière soirée un peu arrosée mais bien la présentation d’un livre, et qui plus est, une fois de plus un livre que j’ai vraiment beaucoup aimé !

L’histoire

Blackout, c’est l’histoire d’un énorme blackout électrique en Europe en plein hiver et des conséquences que cela a sur les populations, les systèmes, etc. Les gouvernements et les institutions européennes arriveront-elles à rétablir le courant avant qu’il ne soit trop tard ?

Image d'un blackout, il fait entièrement noir
Ceci est l’image d’un blackout, car quand il n’y a plus de courant, on ne voit rien, nada, nothing… (il y a de la recherche pour l’illustration des articles, vous avouerez ^^)

L’auteur

Marc Elsberg, de son vrai nom Marcus Rafelsberger, est un auteur autrichien. Blackout, sorti en 2012 en allemand, est son premier best-seller. (Plus succincte comme présentation, tu meures ^^ )

Pourquoi j’ai adoré

Livre à suspens super réaliste, j’ai vraiment accroché à l’histoire et à son déroulement un peu type film catastrophe. Tout d’abord l’histoire est très bien ancrée dans le réel, avec la mise en scène d’entreprises existant réellement, des lieux réels, etc. De plus le déroulement de l’histoire semble très réel, les réactions des gens face à cette catastrophe me semblent très réaliste, mêlant à la fois de la générosité et de la solidarité avec également une bonne dose d’égoïsme et de gens qui essaient de profiter de la situation. Il y a également assez de détails techniques, aussi bien au niveau de l’approvisionnement électrique qu’au niveau de la cybercriminalité, pour rendre très réaliste la situation, sans toutefois tomber dans un excès de précision scientifique qui pourrait perdre le lecteur (après, bien entendu, je ne suis pas forcément une spécialiste et on peut m’embrouiller avec quelques termes techniques même si cela n’a en fait rien de réaliste, mais l’effet recherché, c’est-à-dire le réalisme de l’histoire, est bien là).

Photo de la couverture du livre Blackout de Marc Elsberg
En rouge c’est l’édition en allemand, le titre est en bleu pour l’édition française, totalement différent quoi ^^

Le livre est découpé en chapitres qui suivent différent personnages dans différents lieux, les personnages étant appelés à se croiser ou à interagir par moment. J’aime beaucoup cette construction de livre qui permet de faire avancer l’histoire de plusieurs points de vue, mais aussi d’augmenter le suspens en laissant en plan certaines situations pour suivre le cheminement d’une autre partie de l’histoire. De plus, j’aime beaucoup cette construction en « destins croisés » où l’ont voit des personnes différentes dans des situations diverses réagir de telle ou telle façon à la catastrophe, être mêlées à telle ou telle situation et cela permet d’explorer plus d’aspects d’un tel scénario-catastrophe.

Il y a bon nombres de revirements dans ce livre, ce qui augmente le suspens. Certaines parties du dénouement peuvent toutefois sembler un peu légère, je parle plus spécifiquement (attention spoiler) de la façon dont Pietro Manzano s’introduit dans le système de communication des « méchants » (fin du spoiler). Cependant cela n’enlève rien à la qualité du livre, dont les atouts principaux sont son réalisme et sa construction qui nourrit bien le suspens. Et si j’insiste autant sur l’aspect réaliste du récit, c’est bien parce que de nos jours, le plus grosse menace pesant sur les sociétés, les banques et même les Etats, c’est la cybercriminalité [voir références à la fin de l’article]. Au risque de tomber dans la caricature, je dois même avouer que j’ai fortement eu envie de me concocter un petit kit de survie en cas de panne électrique de longue durée en hiver après avoir lu ce livre, mais que cela ne vous retienne pas de le lire, ça m’a vite passé ^^ Bonne lecture !

 

Références :

Cybercriminalité. Avec le terrorisme, c’est la menace n°1 dans le monde, Ouest-France, 17/04/2015

http://www.ouest-france.fr/monde/avec-le-terrorisme-cest-la-menace-ndeg1-dans-le-monde-3340527

« La cybercriminalité est la nouvelle menace du XXIe siècle », La Tribune, 26/07/2015

http://www.latribune.fr/technos-medias/internet/la-cybercriminalite-est-la-nouvelle-menace-du-xxie-siecle-485152.html

Cybercriminalité : la France particulièrement vulnérable, Europe 1, 14/04/2015 modifié le 04/01/2016

http://www.europe1.fr/faits-divers/cybercriminalite-la-france-particulierement-vulnerable-2426983

Et pleins d’autres articles du même style facilement trouvable sur Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *