Comment braquer une banque sans perdre son dentier – Catharina Ingelman-Sundberg

Coucou tout le monde !

J’ai l’impression que ça doit être la mode en Suède de donner des noms à rallonge à ses romans, Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède, La Reine dans le palais des courants d’air, Comment braquer une banque sans perdre son dentier, qui dit mieux ? ^^ Bref, aujourd’hui je vais vous parler du dernier précédemment cité : Comment braquer une banque sans perdre son dentier de Catharina Ingelman-Sundberg.C’est un livre distrayant qui se lit facilement. Je le recommande pour qui veut lire un livre pas prise de tête pour se changer les idées et se mettre en joie (oui, je ressors le parler de l’ancien temps dans cet article, on va parler de petits vieux c’est pour ça ^^).

L’histoire

Une bande d’amis retraités commence à trouver le temps long dans leur maison de retraite où la vie monotone et décident donc de pimenter un peu leur existence en devenant des criminels. Leur but : aller en prison où ils espèrent que la vie sera meilleure qu’à la maison de retraite. Mais il faut tout de même rester respectable, pas question de faire n’importe quoi !

Photo du livre Comment braquer une banque sans perdre son dentier
Rien que la couverture pétillante donne envie, non ?

L’auteur

Catharina Ingelman-Sundberg est une auteure suédoise. Après le succès de son livre Comment braquer une banque sans perdre son dentier, elle a sorti une suite en 2015, Le gang des dentiers fait sauter la banque.

Pourquoi j’ai bien aimé

J’ai bien aimé de livre car c’est un concentré de bonne humeur. Les petits vieux qui sont les principaux personnages sont plein d’entrain, ils s’amusent, ils échafaudent des plans abracadabrantesques pour égayer leurs vieux jours et c’est ça qui est génial ! Pas d’apitoiement sur la vieillesse mais plutôt cette volonté de changement, de faire bouger les choses pour pimenter leur quotidien, cet optimisme et cette confiance en l’avenir, et toujours en bande ! Alors bien sûr, les tenants et les aboutissants des « coups », des enquêtes, etc, laissent parfois à désirer, des éléments sont volontairement ignorés par la police, certains points sont improbables et certaines ficelles sont plutôt grosses mais on est prêt à fermer les yeux sur ces détails pour reprendre un concentré de joyeuseté et de gaieté pour suivre un peu plus ces joyeux drilles dans leurs aventures !

Et vous, qu’en avez-vous pensé si vous l’avez déjà lu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *