J’attraperai ta mort – Hervé Commère

Hello, hello !

Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous parler de J’attraperai ta mort d’Hervé Commère. C’est un tout petit livre (158 pages en version poche) que j’ai eu grâce à l’opération 1 livre offert pour 2 achetés qu’il y a eu en début d’année dans pas mal de librairies (Fnac, Cultura…). Franchement je n’aurais jamais acheté ce livre sinon car je trouve la couverture extrêmement laide (et oui, je sais, ça n’a rien à voir avec la qualité littéraire d’un bouquin, mais perso je suis super influencée par les couvertures des livres, c’est la première chose qu’on en voit d’un autre côté) et que justement c’est un tout petit livre qui se lit pour moi en un jour, j’aime bien en avoir plus sous la main quand j’achète un livre (bien que quantité et qualité soit deux choses différentes, j’en suis tout à fait consciente, mais quand on peut avoir les deux c’est quand même mieux non ?). Bref, comme lors de cette opération (1 livre offert pour 2 achetés, pour ceux qui ne suivent pas 😉 ), le livre offert est à choisir parmi une sélection imposée, je suis tombée sur ce livre, et après moult hésitations (à cause des éléments évoqués précédemment), je l’ai tout de même pris. Et bien, je ne le regrette pas du tout (même si ça ne m’aurait pas contrariée qu’il soit plus long ^^).

Photo de la couverture du livre "J'attraperai ta mort"
On est d’accord qu’on a vu plus belle couverture ? ;)

L’histoire

Pour cette fois, je vous laisse avec la 4e de couverture :

« Paul Serinen est une sorte d’Arsène Lupin des temps modernes. Solitaire, discret et audacieux, il a réalisé un coup de maître. Il laisse derrière lui un diamantaire piqué au vif et un butin dissimulé avec son revolver sous sa véranda.

Depuis, sa belle demeure d’Etretat a changé de propriétaires.

Mais le passé n’est pas fait pour rester enterré… »

L’auteur

Hervé Commère est un écrivain français né en 1974. J’attraperai ta mort est son premier roman, paru en 2009 (réédité en 2012 chez Pocket). Il a sorti 4 romans, tous des polars. Il est également un membre fondateur de Calibre 35, un collectif d’auteurs rennais de romans noirs.

Pourquoi j’ai bien aimé

J’ai bien aimé ce livre que j’ai trouvé assez déroutant. Il faut s’accrocher un peu au début car on rentre de façon un peu abrupte dans le récit et les sauts temporels en avant et en arrière (2002, puis 2004, puis 2002, etc.) brouillent un peu le récit, de même que la narration à la première personne alors qu’on ne sait pas qui c’est. Les sauts temporels font partie des ressorts de l’histoire pour créer du suspens. Si on s’accroche un peu au début, on sera récompensé par un récit bien ficelé qui nous tient en haleine parce qu’on a envie de savoir et même quand on sait déjà, on veut savoir comment le narrateur l’apprendra.

De plus, c’est un récit bien complet, tous les éléments sont explicités à un moment ou à un autre, il ne reste pas de zones d’ombre.

Et vous, vous connaissiez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *