Risotto à la betterave

Coucou tout le monde !

Aujourd’hui je vais vous présenter une recette que je trouve un peu originale, c’est un risotto mais pas n’importe lequel, un risotto à la betterave ! Je trouve que la douceur de la betterave se marie très bien avec l’onctuosité du risotto et que c’est un mariage de saveurs plutôt réussi.

Moi j’adore les risottos, je suis une fana totale ! C’est simple à cuisiner et pourtant ça fait toujours bien, on peut le décliner en plein de variantes, bref, j’adore !

En plus c’est un plat parfait en ce jour de Saint-Valentin puisque, la betterave déteignant sur tout ce qu’elle touche, elle donne au plat une jolie teinte rose (cliché, quand tu nous tiens).

Photo du risotto à la betterave
Non, ce n’est pas du beurre qui trône fièrement sur mon risotto mais d’artistiques copeaux de parmesan, parce que, oui, je suis une artiste, moi ;)

Pour ce risotto à la betterave, pour 2 personnes, vous aurez besoin de : 125g de riz à risotto (aussi appelé riz arborio pour les puristes), 100g de betterave rouge cuite, 2 échalotes, 2 à 3 cs de parmesan râpé, 60cL de bouillon, une rasade de vin blanc (optionnel) et de l’huile d’olive. Comptez environ une demi-heure pour cuisiner ce risotto.

Emincez les échalotes, puis faites-les revenir légèrement dans une poêle avec de l’huile d’olive. Ajoutez ensuite le riz (il doit y avoir assez d’huile pour que l’ensemble du riz en profite, pas de jaloux parmi les grains de riz !) et remuez pour que tout le riz s’imprègne de l’huile, quand le riz devient légèrement translucide, ajoutez une rasade de vin blanc et mélangez. Quand le liquide a été absorbé, ajoutez un peu de bouillon et remuez bien le riz. Il doit y avoir une légère ébullition. Le principe de cuisson du risotto est d’ajouter petit à petit le bouillon pour que le riz l’absorbe tout en remuant bien pour ne pas que ça accroche au fond. Une fois la cuisson presque achevée, quand il ne reste qu’un petit peu de liquide à absorber, ajoutez la betterave coupée en dés et le parmesan râpé. Remuez jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bouillon à proprement parler dans la poêle mais que le riz est bien fondant et crémeux. Il n’y a plus qu’à servir et à se régaler !

Alors, ça vous a plu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *