Seul l’avenir le dira – Jeffrey Archer

Salut tout le monde !

Aujourd’hui, je vais vous présenter Seul l’avenir le dira de Jeffrey Archer. Je l’ai eu grâce à l’opération 1 livre offert pour 2 livres achetés qu’il y a eu en début d’année à la Fnac, Cultura et autres. (C’est aussi l’opération qui m’avait fait tombée sur J’attraperai ta mort d’Hervé Commère dont je parle ici). C’est un livre que j’ai apprécié mais pas adoré, je vous explique pourquoi.

 

Photo de la tranche du livre "Seul l'avenir nous le dira" de Jeffrey Archer

L’histoire

C’est l’histoire d’Harry Clifton, né en 1920 dans une famille pauvre de Bristol et dont l’intelligence exceptionnelle permet d’accéder aux meilleurs établissements. Là, il fait la rencontre de Gilles Barrington, le fils d’une riche famille propriétaire d’une grande compagnie maritime, et ils se lient d’amitié. Harry est orphelin de père et un certain mystère plane sur la mort de celui-ci, survenue alors qu’il travaillait aux docks pour la famille Barrington.

Le livre est divisé en plusieurs parties qui racontent les mêmes évènements du point de vue de différents personnages.

Il s’agit du premier tome d’une saga, la Chronique des Clifton, qui compte 5 livres.

L’auteur

Jeffrey Archer est un écrivain, dramaturge  et ancien homme politique britannique né en 1940. Il a grandi à Weston-super-Mare, à côté de Bristol. Il commence à publier des romans en 1976 et continue encore à écrire aujourd’hui. Il a reçu plusieurs prix littéraires au cours de sa carrière d’écrivain comme le Prix du polar international en 2009 pour son livre Seul contre tous.

Page du titre du livre "Seul l'avenir le dira" de Jeffrey Archer

 

Pourquoi j’ai apprécié

J’ai un avis assez mitigé sur ce livre. Je trouve qu’il faut un certain temps pour rentrer dedans, la première partie n’étant pas du tout la meilleure. Cependant quand on arrive aux autres parties, ça devient plus intéressant (selon moi), et à la fin on a vraiment envie de connaître la suite de l’histoire. J’ai donc quand même apprécié ce livre.

Cependant, comme je l’ai dit, je ne trouve pas que la première partie soit la meilleure du tout. En effet, elle est centrée sur Harry lui-même et j’ai trouvé qu’on enchaînait un peu les clichés et que sa personnalité manquait terriblement de profondeur et était limite ennuyeuse. Le livre prend plus d’intérêt quand on découvre plus la nature des autres personnages dans les parties suivantes.

De plus, on comprend dès le début qu’il y a un mystère autour de la mort du père et sur l’identité réelle du père d’Harry mais ça manque de rythme dans le récit de cette histoire.

Un gros inconvénient que je trouve à ce livre, ce sont les sauts temporels/les ellipses qui sont plutôt dommageables au récit selon moi. On saute parfois quasiment des années entières sans que ça soit introduit dans l’histoire.

Enfin, l’idée d’avoir plusieurs parties suivant différents personnages pour une même histoire est plutôt intéressante, mais je pense que ça aurait gagné à mélanger les points de vue par chapitre plutôt que d’avoir toute l’histoire selon untel puis toute l’histoire selon un autre, etc.

Conclusion, c’est quand même un livre que j’ai apprécié même si j’ai dû m’accrocher un peu au début, et je lirai la suite un de ces jours !

Vous en avez pensé quoi, vous ? Il vous a plu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *