Soupe de potimarron

Bonjour tout le monde !

Pour continuer dans la simplicité, voici une petite recette de soupe de potimarron ultra-simple. Moi j’aime beaucoup les soupes en hiver, le soir, ça a un côté réconfortant et douillet. J’agrémente le repas de tartines avec ce qui se trouve dans mon frigo (fromage, charcuterie, pesto ou autre tartinades) et le tour est joué ! De plus, j’ai un faible pour les soupes de courges, ce sont des légumes de saison que j’aime beaucoup, avec une prédilection pour le potimarron pour la soupe du fait de la simplicité de la recette ! Je n’apprécie pas plus que ça ce légume sous d’autres formes, car j’ai déjà essayé sous forme des morceaux cuits au four par exemple et il a un côté farineux que je n’aime pas trop, alors que sous forme de soupe il est parfait 🙂

Pour cette soupe, il vous faudra : un potimarron et… c’est tout !

Bien laver le potimarron (car oui on mange la peau donc on n’hésite pas à bien la récurer, ils sont parfois un peu terreux), enlever la queue et le couper en 2. Vider les pépins et couper la bête en morceaux grossiers (ils n’ont pas besoin d’être petits, je coupe habituellement en 8 ou en 10 mon potimarron). Mettre les morceaux de potimarron dans une cocotte-minute, couvrir d’eau (le niveau d’eau doit juste recouvrir à ras les morceaux) et saler à votre convenance. Faites cuire 15-20 minutes (à partir du moment où le sifflet se met à tourner). Il ne vous reste plus qu’à mixer le tout et à vous régaler ! Selon vos goûts, vous pouvez servir cette soupe avec un filet de crème fraîche ou de crème de coco, un petit peu de Boursin, quelques châtaignes concassées ou tout simplement nature, comme moi je la préfère 🙂

Photo de la soupe de potimarron

Si vous n’avez pas de cocotte-minute, pas de panique, cette recette est tout à fait réalisable avec une marmite normale, la cuisson sera par contre plus longue. Un « truc » pour savoir quand c’est cuit : planter un couteau dans un morceau du potimarron, si la lame s’enfonce facilement c’est cuit, si la chair est encore ferme il faut continuer la cuisson.

Avec cette quantité d’eau, cela va vous donner une soupe assez épaisse, comme je les aime, mais vous pouvez toujours ajuster la consistance selon vos goûts en rajoutant de l’eau après avoir mixé l’ensemble.

Cette recette très simple est une base, pour varier les plaisirs avec toujours autant de simplicité, il est aussi possible d’ajouter d’autres légumes, comme par exemple des oignons, des carottes et/ou des pommes de terre. Le principe reste le même, on recouvre les légumes d’eau juste au même niveau, on cuit et on mixe l’ensemble. Prêt(e)s à affronter les longues soirées d’hiver ? Et vous, comment vous la préférez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *